A LA RECHERCHE DE VOTRE VALEUR ET DE VOTRE BONHEUR?

DES CONCEPTS ET DES COUCHES D’OIGNONS

Dès notre plus tendre enfance, nos parents, notre famille, l’école puis l’environnement professionnel nous apprennent et nous inculquent chaque jour des idées et des concepts.

Chaque jour avec toute la bonne intention du monde, notre entourage ajoute une couche de croyance de ceci , une couche de croyance de cela. Nous sommes littéralement tartinés de toutes ces couches qui finissent par s’installer sous forme de programmes psychiques au plus profond de nous.

Nous intégrons à notre « moi » ces informations qui ne nous appartiennent pas et qui très vite nous conditionnent pour penser et croire comme ceci ou cela avec un automatisme déconcertant. Car nous avons réellement l’impression que c’est ce que nous pensons ou croyons et même plus grave : que c’est ce que nous sommes! Quelquefois sans même savoir pourquoi! Un exemple: souvent lorsque je demande à la personne qui vient me voir pourquoi elle pense comme cela (généralement une croyance), celle-ci me répond  « en fait je ne sais pas vraiment pourquoi je pense comme ça mais c’est la réponse qui me vient…je n’en ai pas d’autres » et puis la personne réfléchit et dit « quand j’étais petite c’est ma mère qui me disait ou faisait…etc…)

Ainsi toute notre vie on nous apprend le plus naturellement du monde à croire à des choses même si on n’est pas d’accord . D’ailleurs je précise qu’à cause de cela (entre autre)  les révoltes contre le monde entier ou soi-même finissent toujours par remonter soit à l’adolescence soit au premier coup dur vécu dans la vie.

On nous apprend, « pour notre bien » disent-ils, que nous trouverons amour, bonheur, richesse et gloire en réussissant: en faisant de belles études puis un beau métier avec un beau conjoint et de beaux enfants dans une belle maison et qu’ainsi nous procurerons bonheur, joie et fierté à nos parents, à notre famille…

On nous apprend que notre valeur est placée dans les actes de notre vie: notre métier, notre entreprise, notre famille, nos enfants, notre sport et les compétitions, etc… « C’est bien, c’est mal, c’est beau, c’est laid, peut mieux faire »… on nous apprend que tout au long de notre vie nous serons jugés par ce que nous disons et faisons et que du regard de l’un et du jugement de l’autre dépendra notre valeur. Réussite ou échec.

« Tu as un bon métier! Tu as réussi! ». Réussi quoi??? A gagner beaucoup d’argent, à acheter une belle maison et une belle voiture? A occuper une belle place sociale? Qu’est-ce que c’est tout cela à part du confort, du matériel? Ai-je sincèrement au plus profond de moi trouvé ma valeur et le bonheur dans tout cela?

OU AI-JE PLACE MA VALEUR?

Ainsi aujourd’hui je décide un instant de faire une pause…et de me poser la question: où ai-je placée ma valeur? Dans quoi? Mon métier, mon entreprise, mes enfants, ma famille, un sport, une activité? Dans quoi? Si la réponse se trouve dans l’une de ces propositions alors je suis dans l’erreur! Dans l’erreur intégrée au plus profond de moi car mon parcours, mes souffrances, mes conditionnements, mes couches d’oignons donc m’ont programmés pour fonctionner comme ça.

Si ma réponse est une de ces propositions cela signifie que j’ai placé ma valeur à l’extérieur de moi! Je me suis dissocié de ma valeur! C’est réellement problématique car à la base, lorsque je suis venu au monde, ma valeur était bien installée au plus profond de moi! Ces fichues couches d’oignons qui me recouvrent depuis si longtemps m’ont poussées à croire comme ça, à oublier ce que je savais tout petit.

Maintenant pourquoi est-ce problématique me direz-vous? 🙂 C’est simple. Que se passe-t-il si un jour je rencontre des problèmes au travail, si je perds mon travail ? Si mon entreprise va mal? Que se passe-t-il si un jour mes enfants ne font pas ou ne vivent pas ce que je veux (la réussite, le métier, etc…)?  Hé bien mon monde s’écroule et je souffre! Je sens le mal-être s’installer, l’angoisse monter, la culpabilité se dessiner s’il s’agit de mes enfants.

  • Si mon travail, mon entreprise va bien = ma valeur ok = je vais bien.
  • Si mon travail , mon entreprise va mal = ma valeur est atteinte = je m’écroule et je m’enfonce.
  • Si mes enfants réussissent études/métier/vie, sont des gens bien = ma valeur ok = je vais bien
  • Si mes enfants me déçoivent, peinent à mener leur vie = ma valeur est atteinte = je souffre et m’enfonce

Pourquoi ? Parce que j’ai placé ma valeur dans ces choses, ces concepts ou ces personnes. Alors ma valeur s’écroule à son tour. Je doute de ce que je suis, de ce que je peux faire, de mes capacités, de ma valeur… Je perd confiance en moi car mes programmes n’ont pas prévu ce cas de figure. C’est normal puisque ce n’est pas naturel.

TOUT S’ÉCLAIRE…

A ce moment 2 possibilités s’offrent à moi: sois mon mental tente de trouver d’autres programmes pour traverser les épreuves et cela devient un château de cartes de programmes prêt à se casser la figure à n’importe quel moment car à la base il y a toujours l’erreur de placement de ma valeur… Un petit dessin?? 😉

Soit je décide de me débarrasser de mes couches d’oignons, de mes croyances, de ce programme et je replace ma valeur en moi! Et là, oui, après digestion de la mauvaise nouvelle j’aurais les ressources pour réagir, pour rebondir, pour trouver des solutions pour me faire confiance car je suis ma valeur. Si ma valeur est en moi alors j’aurais tout ce qu’il me faut pour changer la situation à mon avantage. Je serais efficace!

ET MON BONHEUR DANS TOUT CA?

« Il est où le bonheur, il est où? il est où? »

Il se produit exactement le même phénomène pour le bonheur! Combien de personnes ont placé leur bonheur dans leurs projets de vie affectifs ou professionnels? Dans leur réussite sociale, sportive ou professionnelle? Combien de personnes placent leur bonheur dans la richesse, le confort, la belle maison, le matériel? Ou bien dans la réussite des enfants? Combien de fois ai-je entendu des parents me dire qu’ils n’étaient pas heureux et donc qu’ils souffraient car leur enfant peinait à l’école ou bien parce qu’il ne faisait pas un métier qu’ils jugeaient bon pour lui/elle ou encore parce que le conjoint de leur enfant ne les satisfaisaient pas? Etc…etc…. Toutes ces personnes ont placé à leur insu leur bonheur dans quelque chose ou quelqu’un! Et puis il y a aussi toutes ces personnes qui passent leur vie à chercher ce bonheur! A essayer de le placer quelque part…est-ce que si je fais ceci ou cela je serais heureux? etc…Je le dis ou plutôt je l’écris 😉 aujourd’hui en grand:

Ceux qui passent leur vie à chercher le bonheur à l’extérieur ne le trouveront jamais! Ils ne trouveront que des plaisirs…

Le bonheur fait parti de nous, de notre être. Il se trouve au plus profond de notre cœur.

Le bonheur c’est nous!

Je ne dis pas que c’est facile ou simple de trouver le bonheur en nous. Je dis qu’au moins on est sûr de chercher au bon endroit!

Et lorsqu’un jour je trouve ce bonheur en moi ou plutôt lorsqu’un jour je me souviens qu’il est là en moi, alors je suis complet! Je n’ai plus envie de faire des choses pour ressentir le bonheur, j’ai envie de faire des choses avec bonheur! Je suis heureux par moi-même sans recherche d’un élément extérieur. Je vis alors la complétude, je diffuse mon bonheur tout autour de moi et je suis en mesure d’aider avec empathie les personnes que j’aime sans souffrir de la situation.

                       JE SUIS UN AVEC MON BONHEUR ET MA VALEUR

Je souhaite que chacun des mots ci-dessus vous permettent de trouver la valeur et le bonheur qui est en vous. Je souhaite que chacun de ces mots vous apportent la lumière et l’espoir.